Docteur Raiss, ophtalmologue Casablanca +212 661-438731

La rétinopathie hypertensive est une complication d’une pression artérielle élevée et elle évolue habituellement au cours de plusieurs années. Une pression artérielle élevée endommage les vaisseaux sanguins qui s’épaississent et se rétrécissent sous son influence.
L’irrigation sanguine de la rétine se trouve diminuée et des dommages s’ensuivent. Des fuites de sang peuvent éventuellement se produire dans la rétine et engendrer des dommages supplémentaires.

Symptômes :

Habituellement, la rétinopathie hypertensive ne s’accompagne pas de retentissement fonctionnel et, l’acuité visuelle est donc le plus souvent normale. Les signes oculaires ne sont présents que dans les cas sévères:

  • émorragies rétiniennes superficielles et parfois profondes
  • Œdème maculaire
  • Œdème papillaire
  • Nodules cotonneux

Diagnostic

Le diagnostic de la rétinopathie hypertensive s’établit à peu près de la même façon que de la rétinopathie diabétique :

  • Recherche des minuscules plaques de cholestérol contenues dans les vaisseaux sanguins rétiniens, ainsi que des modifications provoquant un rétrécissement et un épaississement.
  • Examen de la rétine au moyen d’un ophtalmoscope, qui éclaire d’une lumière vive le fond de l’œil et permet d’examiner de près les vaisseaux sanguins de la rétine.
  • Examen de la rétine au moyen d’une angiographie à la fluorescéine, qui permet de détecter les signes de saignements des vaisseaux sanguins. Cette technique permet de localiser avec précision les régions de la rétine susceptibles de saigner.

Traitement :

Le traitement indiqué contre la rétinopathie hypertensive comporte des médicaments qui stabilisent la pression artérielle, un traitement au laser, et quelquefois l’injection de médicaments dans l’œil (par ex. des corticostéroïdes).