Docteur Raiss, ophtalmologue Casablanca +212 661-438731

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age ou DMLA, est une altération maculaire (centre de la rétine et de la vision) acquise, non héréditaire, non inflammatoire, atteignant les personnes de plus de 50 ans.

La DMLA se traduit par une baisse progressive de la vision, aboutissant à une perte de la vision centrale, tout en préservant, en général, la vision périphérique.Les personnes atteintes de la DMLA ne deviennent pas aveugles, mais perdent tout le champ de vision utile pour la lecture, la conduite, la vision fine.

Une DMLA commence habituellement par une déformation des images (métamorphopsies). Il faut donc tester chacun de ses yeux, en fixant le point bleu central. On ne doit pas voir la grille environnante déformée. Des facteurs génétiques prédisposant semblent exister, associés à des facteurs environnementaux (soleil, tabac). Les métamorphopsies sont très fréquentes et correspondent à une déformation des images. On utilise la grille d’Amsler pour déceler toute anomalie.

Les deux formes vraies de DMLA :

  • La DMLA affecte la zone centrale de la rétine : la macula. Dans la forme sèche, une partie de la rétine s’amincit et se dégrade, causant une altération de la vue. Il n’y a pas de traitement possible de DMLA sèche.
  • La DMLA humide est due à la formation de nouveaux vaisseaux sanguins fragiles derrière la rétine. Ceci provoque des saignements et évolue vers une cicatrice maculaire entraînant la perte de la vision centrale, le champ visuel périphérique restant normal. Seule la forme de DMLA « humide » ou « exsudative » peut bénéficier de certains traitements.

Traitements Curatifs :

  • Le laser simple (argon, krypton ou le laser à colorants) est utilisé dans la forme exsudative, pour coaguler les néovaisseaux et stopper ainsi les saignements et les complications. En cas de succès, on note une cicatrice rétinienne avec la persistance d’un scotome (zone noire du champ visuel) définitif. Plusieurs séances sont souvent indispensables, soit en cas de récidive, soit en cas d’insuffisance de traitement.
  • L’injection IntraVitréenne (IVT) de médicaments anti-VEGF est une nouvelle technique, qui ne s’adresse qu’à certaines formes des DMLA exsudatives (néovaisseaux). Ce n’est pas un traitement miraculeux, mais il peut apporter une stabilisation ou une amélioration de la vision. Chez certains patients, l’amélioration est nette avec une diminution des métamorphopsies, contrairement à d’autres patients qui semblent ne pas répondre au traitement.
  • La translocation maculaire est une chirurgie qui consiste à provoquer un décollement de rétine pour déplacer la macula et ainsi, pouvoir lasériser les néovaisseaux choroïdiens sans léser la fovéola.

Traitements Préventifs :

Il semble que différents facteurs favorisent l’apparition d’une DMLA, tels que l’exposition prolongée au soleil, le tabagisme et les troubles circulatoires.
Ces différents facteurs pourraient avoir un rôle déclenchant en présence d’une prédisposition génétique. On envisage également, pour certains patients, des suppléments vitaminiques qui paraissent diminuer les risques de DMLA.

Traitements Palliatifs :

Il s’agit juste d’une amélioration du confort des patients : L’équipement en systèmes visuels grossissants est surtout utile au début de la maladie, quand la macula n’est pas complètement détruite, mais modérément abîmée.
La rééducation orthoptique: Les orthoptistes vont réaliser une rééducation basse-vision, pour permettre aux patients de mieux utiliser la rétine périphérique qui reste fonctionnelle. Ces rééducations peuvent entraîner une amélioration des gestes de la vie courante.

Précautions

  • En présence de l’un des symptômes, consulter rapidement un ophtalmologue
  • ETester régulièrement chaque œil avec la grille d’Amsler
  • Faire un examen oculaire tous les ans à partir de 60 ans
  • Protéger les yeux des rayons du soleil
  • Manger équilibré
  • Arrêter de fumer
  • Faire régulièrement de l’exercice
  • Contrôler la tension artérielle.