Docteur Raiss, ophtalmologue à Casablanca +212 661-438731
CHIRURGIE RÉFRACTIVE AUX IMPLANTS

CHIRURGIE RÉFRACTIVE AUX IMPLANTS

Implants aphakes

Les implants aphaques sont principalement utilisés dans la chirurgie
de la cataracte et la chirurgie de Prelex (correction de la presbytie,
fortes myopies ou hypermétropies).
Ces opérations consistent à remplacer la lentille naturelle de l’œil
(après son extraction) par une lentille artificielle appelée implant.
Différents types d’implants aphaques peuvent être utilisés : multifocaux
et/ou toriques, qui permettent de corriger la vision de loin et la
vision de près.
Les opérations de cristallin permettent, comme au laser, aux patients
opérés de vivre sans lunettes.

a)implant monofocal classique :

Un implant intraoculaire est une lentille artificielle synthétique
qui permet de corriger le défaut visuel, en convergeant la lumière sur
la rétine, grâce à sa forme convexe ou concave.

Quand le patient n’est pas opérable au laser (cornées trop fines ou
déformées, degrés visuels très forts …) l’implant intraoculaire
représente une alternative pour la correction du défaut visuel. Il est
introduit à l’intérieur de l’œil, à travers une micro incision.

Les implants intraoculaires monofocaux (IOL Monofocal) représentent
le type d’implants le plus classique. Ils sont dotés d’un seul plan de
vision et ne corrigent généralement que la vision de loin.

D’où la nécessité, pour les patients, de porter des lunettes correctrices pour la vision intermédiaire et la vision de près.

b) implant premuim monofocal torique :

Les implants intraoculaires toriques permettent de corriger tous les
degrés de l’astigmatisme. Ils sont dotés d’une courbure inverse à celle
de la cornée de l’œil atteint d’astigmatisme.

La compensation de l’irrégularité de la courbure de la cornée dépend
da précision du calcul de l’implant torique et de son axe de
positionnement dans l’œil. Ce dernier est facilité grâce à des repères
placés sur l’implant.

Pour le cas des patients atteints à la fois de cataracte et
d’astigmatisme, les récentes innovations technologiques au niveau des
implants toriques, permettent de corriger l’astigmatisme pendant une
opération de cataracte grâce à l’implant Torique.

c) implant premuim multifocal ou trifocal

Les implants intraoculaires multifocaux (IOL Multifocal) sont dotés
de plusieurs focales (zones de visions) sur leur surface. Ils sont
géométriquement conçus pour diffracter la lumière et permettre une
correction simultanée de la vision de loin, intermédiaire et de près.

D’où la possibilité de se débarrasser du port de lunettes pour
l’exercice de divers activités : lire, conduire, travailler devant un
ordinateur …

Ce type d’implant permet de traiter efficacement et définitivement la
presbytie, en remplaçant le cristallin usé par l’âge par une lentille
intraoculaire multifocale.

 

Implants phakes

Dans le cas de forts défauts de vision, non opérables au laser, les
lentilles intraoculaires phaques (IOL Phakes) sont une excellente
alternative. De plus, le procédé est réversible puisqu’il est possible
de retirer ultérieurement cette lentille.
Une intervention aux implants Phakes nécessite une légère incision de
quelques millimètres pour introduire une lentille à l’intérieur de
l’œil, devant ou derrière l’iris, tout en gardant le cristallin en
place.

Cette technique permet de préserver le pouvoir d’accommodation de
l’œil (mise au point de la netteté des images à la vision de près).

Deux familles d’implants Phakes sont à distinguer :

a)L’implant Phake de chambre antérieure:

C’est le cas où l’implant est situé devant l’iris. Il peut être soit :

 

A support angulaire : Quand les anses de l’implant (parties courbées
sur les côtés de l’implant permettant de le fixer) se placent dans
l’angle entre l’iris et la cornée.

A fixation irienne : Quand les anses de l’implant sont accrochés à
l’iris. C’est le cas des implants Artisan , qui sont une référence en
matière d’implants phakes.

L’implant Artisan est un implant rigide, en PMMA (polyméthylméthacrylate), à implanter à travers une incision de 5 à 6 mm.

Les avantages de l’implant, type Artisan :

▶Expérience clinique depuis les années 80.
▶Implant myopique de 5 mm, pouvant corriger jusqu’à -23 dioptries.
▶Implant myopique de 6 mm, pouvant corriger jusqu’à -16 dioptries.
▶Implant hypermétropique de 5 mm, pouvant corriger jusqu’à +12 dioptries.
▶Peu de risque d’induire une cataracte.
▶Peu ou pas de risque de décompensation cornéenne.
▶Traitement réversible

Les inconvénients :

L’utilisation des implants Artisan est une opération très délicate dont la réussite se base sur:

▶L’expérience d’un chirurgien confirmé

▶Un apprentissage spécifique

b)L’implant Phake de chambre postérieure :

C’est le cas où un implant très fin est situé derrière l’iris (entre
l’iris et le cristallin), également appelé implant pré-cristallinien.
L’implantation en arrière de l’iris est celle des modèles ICL. Le risque
cornéen est quasi inexistant mais une simple surveillance annuelle est
souhaitable chaque année pour vérifier le cristallin et l’iris. Les
nouvelles lentilles phaques ICL sont munies d’un petit orifice évitant
d’effectuer une iridotomie.

Les avantages du modèle ICL :

▶Implant pliable : implantable par une incision de 2,7mm sous anesthésie topique par gouttes
▶Chirurgie courte : mise en place de l’implant dans le segment
postérieur derrière l’iris et devant le cristallin en introduisant les
anses derrière l’iris
▶La réversibilité : l’implant Visian ICL est facile à retirer en cas d’échange
▶Récupération visuelle rapide : dès le lendemain la vision optimale est obtenue
▶Implant invisible à l’œil nu
▶Les inconvénients du modèle ICL :
▶Risque de développement de cataracte assez fréquent chez les cas utilisant un implant ICL
▶L’apparition des inflammations est récurrente
▶La matière de fabrication de ces implants est basée sur une composante d’origine animale
▶Plusieurs modèles lancés depuis le développement de ce type d’implant sans optimisation de l’utilsation.
▶La position risquée de l’implant en contact avec l’humeur aqueuse.
▶L’intervention aux implants Phakes dure entre 10 et 15 minutes. Elle
est indolore, extrêmement sécurisée et réversible. De plus, elle ne
modifie pas la structure cornéenne de l’œil et assure une récupération
visuelle rapide.

 

Pour opérer les deux yeux, un intervalle d’une semaine est exigé. La
compensation de la différence visuelle entre les deux yeux pendant cet
intervalle est assurée par une lentille de contact.

Après 3 mois, (temps estimé nécessaire à une bonne cicatrisation), on
peut envisager un traitement laser cornéen, pour corriger un éventuel
défaut visuel résiduel (traitement Bioptic).

CHIRURGIE RÉFRACTIVE AU LASER

CHIRURGIE RÉFRACTIVE AU LASER

Traitement par PKR

La PKR ou la Kératectomie Photoréfractive est l’une des plus
anciennes techniques opératoires de la chirurgie réfractive. Elle permet
de corriger la myopie, l’astigmatisme, l’hypermétropie et la presbytie,
en utilisant le Laser Excimer (à rayonnements ultraviolets) sur la
surface de la cornée.

Cette technique consiste à retirer, dans un premier temps,
l’épithélium (tissu cornéen constitué de plusieurs couches de cellules
couvrant la cornée) au laser ou par grattage mécanique par une spatule.

Ensuite, l’application du laser PKR permet de détruire les couches
superficielles de la cornée et de diminuer son épaisseur. Ce qui
entraîne un remodelage de la surface de la cornée et un ajustement de sa
courbure.

L’intervention est courte et indolore. Elle dure environ 5 minutes
par œil sous anesthésie locale et se termine par la pose d’une lentille
pansement.

Les suites opératoires peuvent engendrer quelques douleurs ou
irritations, à cause de la régénération de l’épithélium retiré. La
récupération visuelle définitive nécessite 3 à 6 jours.

Traitement par Femto-Lasik

Le Femto-lasik ou Lasik femtoseconde est l’une des plus récentes
innovations en matière de chirurgie réfractive. Il permet de corriger la
myopie, l’astigmatisme, l’hypermétropie et la presbytie.

Contrairement à la PKR, le Femto-lasik combine l’utilisation de deux
types de laser (Laser Femto Seconde VisuMax et le laser Excimer). Il est
appliqué dans les couches intérieures de la cornée pour un traitement
en profondeur.

La première étape du traitement consiste à préparer l’œil en
réalisant, grâce au laser femto-seconde Visumax (à rayonnements
infrarouges), la découpe d’une fine lamelle de la cornée (comparée à un
capot) et de la soulever à l’aide d’une spatule. Ensuite, l’application
du laser Excimer dans les couches profondes de la cornée permet de la
sculpter en agissant sur son épaisseur. Ensuite, le capot est remis à sa
place pour une cicatrisation naturelle sans suture en quelques minutes.

L’intervention est indolore et dure environ 5 minutes par œil sous
anesthésie locale. La récupération visuelle est rapide (24 à 48
heures).

Cette technique a l’avantage de privilégier le confort et la
sécurité, tout en assurant une grande précision et une meilleure qualité
des résultats visuels.

Après l’opération, certains patients peuvent ressentir une gêne à la
lumière ou une sécheresse oculaire durant quelques semaines.

 

Traitement par Relex SMILE

La technique Relex Smile (Refractive Lens Extraction / Small Incision
Lens Extraction) est la dernière innovation en matière de chirurgie
réfractive, Elle permet de corriger la myopie et l’astigmatisme, en
utilisant uniquement le laser femto-seconde Visumax.

Contrairement à la technique Relex Flex, cette technique ne nécessite pas la découpe et le soulèvement d’un capot cornéen.

Le laser femto-seconde Visumax permet d’effectuer la découpe d’un
lenticule biconvexe correspondant au défaut visuel, celui-ci est
soustrait à travers une incision réalisée par le laser femto-seconde
Visumax (3 à 4 mm).

L’intervention est indolore et dure 40 secondes seulement. Elle
permet une excellente récupération visuelle. Le patient ne manifeste
aucune gêne ou complication visuelle suite à l’opération, car la
cicatrisation est immédiate.

Cette technique, tout en douceur, assure une grande fiabilité et
précision au niveau de la correction du défaut visuel, tout en
préservant la structure et la sensibilité de la cornée.

 

Traitement sur mesure

Le traitement sur mesure utilise la technologie chirurgicale aberrométrique ou topographique.

L’Aberrométrie a été développée initialement sur les télescopes
pour des applications en astronomie, afin d’améliorer l’observation des
étoiles. Et comme l’oeil est un système optique au même titre qu’un
télescope, les applications en ophtalmologie ont été presque immédiates.

Un œil optiquement parfait n’existe pas. Chaque œil possède des
aberrations qui sont analysées au cours du diagnostic aberrométrique. Le
traitement sur mesure va prendre en compte leur nature, leur amplitude
et leurs coordonnées, en vue de réaliser un traitement laser adapté à
l’ensemble des critères. Le laser est doté d’un système de
reconnaissance de l’iris, ce qui permet un positionnement parfait du
traitement.

Le « traitement sur mesure » agit sur la qualité de la vision, en
corrigeant les aberrations. On obtient ainsi une meilleure qualité de
vision.

Les traitements guidés par Topographie sont utilisés depuis les
années 2000. Ils proposent une solution adaptée à la morphologie de la
cornée. Si celle-ci présente des anomalies non corrigeables avec un
traitement standard, le système CRS Master TM intégrant le topographe
ATLAS peut désormais gommer ces anomalies et offrir la possibilité aux
patients d’une meilleure acuité visuelle que celle obtenue avec des
lunettes.

Le type de traitement wavefront ou topographique est déterminé après
un bilan préopératoire. Une fois réalisé, le chirurgien
décidera du meilleur choix de traitement.

 

Traitement par Laser Blended Vision (ou Presbylasik)

Selon l’âge du patient et tenant compte de l’état de santé de chacun,
il est possible de traiter efficacement la presbytie par laser
réfractif : Laser Blended Vision « LBV ». C’est le principe de la
correction visuelle par la microbascule, qui a déjà été utilisée avec
succès durant des années avec les lentilles de contact.

Le principe est le suivant: en tenant compte que nous avons tous un
œil dominant et un œil dominé, le Laser Blended Vision est un traitement
laser cornéen, parfaitement ajusté sur mesure et totalement approprié à
la personne traitée. Ce qui permet de voir de loin avec l’œil dominant
et de près avec l’œil dominé. La combinaison des deux images fera que le
cerveau va éliminer automatiquement l’image floue de l’œil dominé. Le
patient verra alors net avec ses deux yeux, grâce à l’œil dominant. De
même, pour voir de près, le patient verra très bien avec son œil dominé,
qui va l’emporter sur l’autre œil.

Ce type de traitement par Laser Blended Vision va donc permettre une
vision nette de loin et de près avec les deux yeux et sans lunettes.

Il y a toujours une période d’adaptation neurosensorielle temporaire qui varie selon les personnes.

Il faut rappeler que leLaser Blended Vision est une compensation de
la presbytie au laser et non une correction définitive. En effet, la
presbytie continue à évoluer avec l’âge et avec le durcissement du
cristallin. C’est ainsi que le Laser Blended Vision est idéalement
indiqué pour les jeunes presbytes à partir de 45 ans, qui ne désirent
pas porter de lunettes pendant quelques années.

 

Traitement par Relex Flex

La technique Relex Flex (Refractive Lens Extraction / Femtosecond
Lenticule Extraction) permet de corriger la myopie et l’astigmatisme en
utilisant uniquement le laser femto-seconde Visumax.

Un premier passage du laser Femto-seconde Visumax effectue la découpe
d’un capot cornéen (comme pour le traitement au Femto-Lasik).

Un deuxième passage du laser Femto-seconde Visumax réalise la découpe
d’un lenticule biconvexe, correspondant au défaut visuel, ensuite le
capot découpé est soulevé et le lenticule est retiré manuellement par le
chirurgien. L’intervention est indolore, dure quelques secondes
seulement et permet une récupération visuelle rapide et efficace .

LA CATARACTE

LA CATARACTE


La cataracte est une maladie :

La cataracte est une maladie oculaire qui se manifeste chez les personnes de plus de 60 ans par une vision embrouillée et voilée, une perception pâle des couleurs, un
éblouissement à la lumière, une pupille moins foncée …
L’œil atteint de cataracte, contrairement à un œil normal,  se caractérise par un cristallin opaque (moins transparent) qui empêche la lumière de traverser l’œil et entraîne une vision voilée.
La cataracte survient à cause du vieillissement. Avec l’âge,
l’opacification du cristallin s’accentue et la qualité de la vision se
détériore au risque de perdre la vue.

Les facteurs de la cataracte :

Certains facteurs peuvent accroître le risque d’atteinte de cataracte notamment :

  • L’hérédité
  • Le diabète
  • Le tabac
  • Anciens traumatismes ou maladies à l’œil
  • L’usage prolongé de médicaments comme les corticoïdes
  • Une alimentation malsaine : faible en fruits et légumes
  • Une alimentation malsaine : faible en fruits et légumes
  • Une forte exposition aux rayons UV de soleil

Comment se passe l’opération de la cataracte ?

 

Seule la chirurgie peut guérir la cataracte, il s’agit de l’extraction par
phacoémulsification: la cataracte est émulsifiée et aspirée par un petit
orifice ensuite le cristallin opaque est remplacé, à travers une
incision de quelques mm, par un cristallin artificiel transparent qui
permettra une vision nette et claire.


Cette technique constitue une véritable révolution, elle se fait sous anesthésie locale, ne dure que
quelques minutes et permet une récupération visuelle rapide (en quelques
heures) et une guérison complète en un mois.
L’éventualité de placer un Implant intraoculaire « Premium » pour
corriger le défaut visuel préexistant, permet au patient de ne plus être
dépendant des lunettes.