Docteur Raiss, ophtalmologue à Casablanca +212 661-438731

Implants aphakes

Les implants aphaques sont principalement utilisés dans la chirurgie
de la cataracte et la chirurgie de Prelex (correction de la presbytie,
fortes myopies ou hypermétropies).
Ces opérations consistent à remplacer la lentille naturelle de l’œil
(après son extraction) par une lentille artificielle appelée implant.
Différents types d’implants aphaques peuvent être utilisés : multifocaux
et/ou toriques, qui permettent de corriger la vision de loin et la
vision de près.
Les opérations de cristallin permettent, comme au laser, aux patients
opérés de vivre sans lunettes.

a)implant monofocal classique :

Un implant intraoculaire est une lentille artificielle synthétique
qui permet de corriger le défaut visuel, en convergeant la lumière sur
la rétine, grâce à sa forme convexe ou concave.

Quand le patient n’est pas opérable au laser (cornées trop fines ou
déformées, degrés visuels très forts …) l’implant intraoculaire
représente une alternative pour la correction du défaut visuel. Il est
introduit à l’intérieur de l’œil, à travers une micro incision.

Les implants intraoculaires monofocaux (IOL Monofocal) représentent
le type d’implants le plus classique. Ils sont dotés d’un seul plan de
vision et ne corrigent généralement que la vision de loin.

D’où la nécessité, pour les patients, de porter des lunettes correctrices pour la vision intermédiaire et la vision de près.

b) implant premuim monofocal torique :

Les implants intraoculaires toriques permettent de corriger tous les
degrés de l’astigmatisme. Ils sont dotés d’une courbure inverse à celle
de la cornée de l’œil atteint d’astigmatisme.

La compensation de l’irrégularité de la courbure de la cornée dépend
da précision du calcul de l’implant torique et de son axe de
positionnement dans l’œil. Ce dernier est facilité grâce à des repères
placés sur l’implant.

Pour le cas des patients atteints à la fois de cataracte et
d’astigmatisme, les récentes innovations technologiques au niveau des
implants toriques, permettent de corriger l’astigmatisme pendant une
opération de cataracte grâce à l’implant Torique.

c) implant premuim multifocal ou trifocal

Les implants intraoculaires multifocaux (IOL Multifocal) sont dotés
de plusieurs focales (zones de visions) sur leur surface. Ils sont
géométriquement conçus pour diffracter la lumière et permettre une
correction simultanée de la vision de loin, intermédiaire et de près.

D’où la possibilité de se débarrasser du port de lunettes pour
l’exercice de divers activités : lire, conduire, travailler devant un
ordinateur …

Ce type d’implant permet de traiter efficacement et définitivement la
presbytie, en remplaçant le cristallin usé par l’âge par une lentille
intraoculaire multifocale.

 

Implants phakes

Dans le cas de forts défauts de vision, non opérables au laser, les
lentilles intraoculaires phaques (IOL Phakes) sont une excellente
alternative. De plus, le procédé est réversible puisqu’il est possible
de retirer ultérieurement cette lentille.
Une intervention aux implants Phakes nécessite une légère incision de
quelques millimètres pour introduire une lentille à l’intérieur de
l’œil, devant ou derrière l’iris, tout en gardant le cristallin en
place.

Cette technique permet de préserver le pouvoir d’accommodation de
l’œil (mise au point de la netteté des images à la vision de près).

Deux familles d’implants Phakes sont à distinguer :

a)L’implant Phake de chambre antérieure:

C’est le cas où l’implant est situé devant l’iris. Il peut être soit :

 

A support angulaire : Quand les anses de l’implant (parties courbées
sur les côtés de l’implant permettant de le fixer) se placent dans
l’angle entre l’iris et la cornée.

A fixation irienne : Quand les anses de l’implant sont accrochés à
l’iris. C’est le cas des implants Artisan , qui sont une référence en
matière d’implants phakes.

L’implant Artisan est un implant rigide, en PMMA (polyméthylméthacrylate), à implanter à travers une incision de 5 à 6 mm.

Les avantages de l’implant, type Artisan :

▶Expérience clinique depuis les années 80.
▶Implant myopique de 5 mm, pouvant corriger jusqu’à -23 dioptries.
▶Implant myopique de 6 mm, pouvant corriger jusqu’à -16 dioptries.
▶Implant hypermétropique de 5 mm, pouvant corriger jusqu’à +12 dioptries.
▶Peu de risque d’induire une cataracte.
▶Peu ou pas de risque de décompensation cornéenne.
▶Traitement réversible

Les inconvénients :

L’utilisation des implants Artisan est une opération très délicate dont la réussite se base sur:

▶L’expérience d’un chirurgien confirmé

▶Un apprentissage spécifique

b)L’implant Phake de chambre postérieure :

C’est le cas où un implant très fin est situé derrière l’iris (entre
l’iris et le cristallin), également appelé implant pré-cristallinien.
L’implantation en arrière de l’iris est celle des modèles ICL. Le risque
cornéen est quasi inexistant mais une simple surveillance annuelle est
souhaitable chaque année pour vérifier le cristallin et l’iris. Les
nouvelles lentilles phaques ICL sont munies d’un petit orifice évitant
d’effectuer une iridotomie.

Les avantages du modèle ICL :

▶Implant pliable : implantable par une incision de 2,7mm sous anesthésie topique par gouttes
▶Chirurgie courte : mise en place de l’implant dans le segment
postérieur derrière l’iris et devant le cristallin en introduisant les
anses derrière l’iris
▶La réversibilité : l’implant Visian ICL est facile à retirer en cas d’échange
▶Récupération visuelle rapide : dès le lendemain la vision optimale est obtenue
▶Implant invisible à l’œil nu
▶Les inconvénients du modèle ICL :
▶Risque de développement de cataracte assez fréquent chez les cas utilisant un implant ICL
▶L’apparition des inflammations est récurrente
▶La matière de fabrication de ces implants est basée sur une composante d’origine animale
▶Plusieurs modèles lancés depuis le développement de ce type d’implant sans optimisation de l’utilsation.
▶La position risquée de l’implant en contact avec l’humeur aqueuse.
▶L’intervention aux implants Phakes dure entre 10 et 15 minutes. Elle
est indolore, extrêmement sécurisée et réversible. De plus, elle ne
modifie pas la structure cornéenne de l’œil et assure une récupération
visuelle rapide.

 

Pour opérer les deux yeux, un intervalle d’une semaine est exigé. La
compensation de la différence visuelle entre les deux yeux pendant cet
intervalle est assurée par une lentille de contact.

Après 3 mois, (temps estimé nécessaire à une bonne cicatrisation), on
peut envisager un traitement laser cornéen, pour corriger un éventuel
défaut visuel résiduel (traitement Bioptic).